Au printemps 2019, nous avions partagé avec vous les expéditions de Zsolt Osztian, guide de haute montagne. Après nous avoir fait voyager en Laponie Suédoise et dans les fjords Norvégiens, c’est au Japon et en Arménie qu’on le retrouve cette année pour deux nouvelles aventures à ski.

Fin janvier 2020, Zsolt s’envole donc en direction de l’Ile d’Hokkaido. Située au Nord du Japon, elle bénéficie d’un climat subarctique. Avec son ami guide Gaylord Dugué, ils accompagnent un groupe de très bons skieurs auvergnats. Tous sont curieux et impatients de découvrir cette fameuse neige, poudreuse et profonde, qui attire les skieurs des quatre coins de la planète.

 

Le périple commence dans le secteur de Niseko, où les remontées mécaniques permettent d’accéder aux plus beaux hors-pistes, à condition d’avoir les peaux de phoque pour rejoindre les secteurs encore non parcourus…
Le groupe s’attaque ensuite au Mont Yotei, un volcan parfaitement conique qui surplombe une vaste plaine à presque 2000m d’altitude. Avec 50 cm de neige fraîchement tombés dans la nuit, la montée en peaux dans la forêt de hêtres et de bouleaux est exténuante mais tellement excitante ! Quand à la descente, c’était tout simplement extraordinaire !

Depuis la station moderne de Kiroro, le groupe s’offre deux belles descentes après avoir atteint le sommet du Mont Yoichi, toujours à la force des cuisses et des peaux de phoque.

Le séjour se termine sur le secteur de Furano, avec hélas le mauvais temps japonais qui implique de rester sur des «runs» courts en forêt, en brassant de la neige jusqu’aux hanches !

 

Vous l’aurez compris, au Japon mieux vaut être bien équipé avec du bon matériel de ski de randonnée permettant d’accéder à des hors-pistes sauvages. Sans cela, il vous faudra rester dans les traces, ou plutôt les bosses, créées par les milliers de skieurs sur les hors-pistes de proximité…

Sur cette expédition, notre ambassadeur Glisshop était équipé avec les Navis freebird de chez Black Crows. Il aurait certes pu prendre un ski plus large, mais lorsqu’on doit faire la trace tous les jours dans 60cm de neige fraîche (et avec un sac de 10kg sur le dos) on réfléchit autrement ! Ce ski est incroyablement léger pour sa largeur, il déjauge bien dans la poudreuse grâce à son rocker avant et il possède une belle rigidité qui le rend excellent même sur des neiges dures ou travaillées par le vent. Avec les fixations Oazo de chez Plum, sa paire de skis n’atteint même pas les 4kg ! Une aubaine dans de telles conditions. Et avec des peaux Colltex, très fiables, notre aventurier pouvait faire trois ascensions dans la journée sans se soucier d’un problème de colle, même par -20°.

Japon Hors Piste 2020

Il est important de rappeler qu’en hors piste, une bonne connaissance du terrain et de la neige sont primordiales pour prendre les décisions face aux dangers. Sur cette expéditions, 3 guides de haute montagne (un Japonais et deux Français) encadraient le groupe de 13 personnes. Chaque soir, les guides se concertent au-dessus de la carte et définissent les secteurs à explorer. En fonction des conditions météo et des avalanches, le groupe est ensuite scindé en 3 de manière à tenir compte de la motivation et du niveau de chacun. Le métier de Guide reste le même, quel que soit le massif montagneux et quel que soit le pays. Malgré les outils GPS actuels permettant de se repérer facilement, un bon guide a toujours carte, boussole et altimètre au fond de sac.

Dans le prochain article, suivez Zsolt sur les pentes Arméniennes. Et pour ne plus perdre une miette de ses voyages, rendez-vous sur son profil Facebook ou sur son compte Instagram.

Winter Your Life !