Qui n’a jamais eu froid au ski ? Aux oreilles, aux mains, aux pieds ? Le froid est l’ennemi de nos extrémités… Et si l’on pense à s’habiller chaudement et à se protéger la tête aujourd’hui, on oublie souvent de choisir les bonnes chaussettes de ski ! Pourtant il existe de très belles marques actuellement, dont certaines 100% françaises et la fabrication de la chaussette de ski a beaucoup gagné en technicité, en chaleur et en confort, qui sont les 3 critères principaux à regarder. Puis viendront vos critères esthétiques et vos goûts en matière de couleurs et là, la créativité pour habiller vos pieds est au rendez-vous !

 

Privilégier la laine mérinos et la soie  pour la chaleur

x_socks-silk_merino_lady_gris_fuchsia-2017-original

La laine mérinos est la plus appréciée aujourd’hui pour ses qualités thermiques. Elle est légère, plus aérée que d’autres laines, tout en étant aussi chaude et isolante. Et les vêtements en laine mérinos sèchent plus vite. Pour la petite histoire, c’est une laine qui provient d’une race ancienne de moutons, à l’origine d’Espagne et que l’on retrouve aussi en Australie et en Nouvelle-Zélande. Elle ne démange pas, et ce qui est une très bonne chose pour des chaussettes de ski, elle est naturellement antibactérienne et limite les odeurs. Le mélange laine et soie améliore encore les qualités thermiques de la chaussette de ski et vous les trouverez souvent associées. Enfin, les chaussettes de ski peuvent être fabriquées en une couche, deux ou encore trois couches, pour optimiser la chaleur et le confort. Alors, lisez les étiquettes!

 

 

Les chaussettes Monnet chouchoutent nos tibias

Made in Montceau-les-Mines depuis 1930, la société Monnet  fabrique ces chaussettes de ski à 3 couches mais aussi et surtout, les fameuses chaussettes anti-douleur, avec un gel de protection qui s’insère dans la chaussette comme un « protège tibia ». C’en est enfin fini, des bleus aux mollets et des frottements du bord de la chaussure sur le tibia ! Lancé en novembre dernier, ce produit a tellement séduit les skieurs que toute la collection est partie en un rien de temps et qu’une émission en direct lui a été consacré sur Europe 1 en janvier dernier. Comme quoi, après 80 ans d’expérience, on peut encore être au top et à l’avant-garde !

 

Et pour se consoler de les avoir loupées, il existe un modèle similaire, cette chaussette Sidas, avec un gel de protection fixe, intégré dans la partie avant de la chaussette. Il est moins pratique pour qui se préoccupe de laver ses chaussettes régulièrement, car il faut les laver à la main. Ceci étant, pour conserver au mieux les caractéristiques de vos chaussettes de ski, et de certains vêtements techniques,  il est souvent préférable de les laver à la main et de toujours bannir le sèche-linge, pour ne pas les retrouver en modèle réduit !

sidas_chaussette_ski_protective_gel-2017-original

 

La technicité à son maximum avec la Chaussette de France et X-Socks

Les chaussettes de ski sont aujourd’hui de plus en plus performantes et techniques. La Chaussette de France, bien connue des skieurs de compétition car elle habille leurs pieds depuis toujours, emploie une fibre biocéramique thermorégulatrice qui améliore la circulation sanguine et la récupération après l’effort. Le deuxième point fort est leur tricotage unique, en nids d’abeille alvéolés, qui préserve la chaleur, aère le pied et permet une mémoire de forme pour une ergonomie optimale. Le résultat est une chaussette de ski qualitative, confortable, respirante et technique, très appréciée des experts !

bio-ceramique-performance-chaussette-de-ski

Toute cette technicité se retrouve également à son apogée chez X-Socks, qui produit des chaussettes de ski de qualité, mais qui travaille aussi comme les autres, sur les produits trail et du running. Avec la preuve en images, de l’avancée de leurs recherches sur le pied :

Et puis, pour s’éclater dans le choix des couleurs, retrouver en ligne toute la chaussette de ski !